S'identifier - S'inscrire - Contact

Barkas

Le collectif accueille , une vieille connaissance, pour une série de chroniques.
 
Mon surnom est , depuis plus de trente ans. Au goût immodéré pour les Golf Gti, je préférais les banquettes défoncées de mon minibus , une de ces camionnettes déjà démodées avant d’être vendues. J’aimais ses lignes improbables, d’un style est-teuton.
C’était un importateur de la région bruxelloise qui en faisait la promotion, en vantant ses mérites de solidité et de fiabilité, la Lada de la camionnette.
J’aimais vraiment bien cet engin. Il ne m’emmenait pas loin, au café, ou alors autour du lac de Genval pour pétarader. Parader aurait été incongru avec cet engin. Etonnamment, les filles l’adoraient, enfin certaines, les plus baba-cools. Les autres préféraient la bonne tenue de toutes 
les Gti de l’époque.
Il n’empêche, quand on partait aux barrages de l’Eau d’Heure, bien à temps, pour profiter du voyage et de la vitesse limitée, il avait son petit succès, mon minibus. Et encore plus la nuit, parce que les tentes percées ou les Golf, ce n’est guère confortable pour dormir.

Il a fini par être plus connu que moi, peut-être à cause de ses dessins fleuris, et je n’étais plus que son serviteur, le chauffeur de .
La bête a depuis rendu l’âme, mais le surnom est resté. Je ne m’en plains pas.