S'identifier - S'inscrire - Contact

Pourquoi ces textes ?

• Jeudi 26/07/2018 • Version imprimable

ENSEMBLE DE RÉFLEXIONS PUBLIÉES DANS LE CADRE DES ELECTIONS COMMUNALES 2018 À GREZ-DOICEAU

Comment remettre l’intérêt du citoyen au centre du débat ? Comment éviter la politique des postures électorales, les joutes stériles et décourageantes dans lesquelles il importe avant tout de démolir l’adversaire parce que chacun doit savoir qu’on est meilleur ?
Débusquer l’intention qui sous-tend l’intervention publique, l’éventuelle tentative de manipulation, ne suppose-t-il pas un éloignement de l’enjeu électoral pour celui qui l’entreprend ? Comment atteindre la distance et l’objectivité nécessaires à l’éclairage du débat et à la tempérance si ce n’est en dehors de la foire d’empoigne et des alliances plus ou moins discrètes qu’impliquent les stratégies électorales ?
Car enfin, c’est l’intention du service collectif désintéressé et la bienveillance foncière qu’il suppose qui devraient motiver les interventions citoyennes. Avec pour seul bénéfice, la tranquillité d’esprit et le sentiment de faire ce qu’il faut pour celle ou celui qui porte son intervention. Sans compter évidemment, le plaisir de faire levier sur sa destinée et de construire ensemble.
Remettre aussi en question, cet abandon de la chose publique à un élu jusqu’aux prochaines élections. Raviver le lien entre électeur et élu dans le cadre d’une citoyenneté informée et attentive et enfin, articuler différemment le lien entre citoyens, associations et pouvoir. De la particratie à une certaine sociocratie, il y a un beau chemin à parcourir.
Comment éviter aussi, du côté de l’électeur, le déversement bilieux, l’exutoire primaire des frustrations et des malaises bien réels qui nimbe la toile d’un brouillard désespérant ? En démontant et en incitant à la contre-proposition plutôt qu’à la simple démolition, démolition finalement aussi confortable que toxique. Cette règle de la proposition alternative en cas de désaccord est d’ailleurs une des bases de la sociocratie qui vise à faire émerger une intelligence collective. Le prix à payer pour retrouver du sens !
Nous allons au fil des semaines à venir développer quelques idées qui, nous l’espérons, vont essaimer, telles quelles, adaptées, revues, peu importe pourvu qu’elles contribuent au débat..
La plate-forme citoyen-grez-doiceau.be & Epures ASBL

Nous aborderons dans nos prochains articles les sujets suivants :
  • Investir l’Espace public : une première réflexion
  • Investir l’Espace public : une virtualité très concrète.
  • Investir l’Espace public : le partage de la rue
  • Investir l’Espace public : un urbanisme cohérent


Mots-clés :