S'identifier - S'inscrire - Contact

On est mal barre…

Un rien manichéen.

• Mercredi 08/10/2008 • Version imprimable

Diplodocus, mon gros chien…
 
Quelle joie d'apprendre d'une possible vice-présidente des Etats-Unis que mes ancêtres avaient côtoyés les dinosaures. J'imagine bien mon arrière-grand-papy avec un gourdin et une peau de bête en train de pourchasser des deconosaurus. La môme Palin a dû abuser des Flintstones dans sa jeunesse. "Elle m'a répondu qu'elle avait vu des traces d'humains à côté de celles des dinosaures", rapporte un enseignant dans la bourgade dont elle était maire. Si elle n'a pas dit cela, Sarah Palin a quand même été membre, jusqu'en 2002, de l'Assembly of God, une Eglise fondamentaliste qui prône "un soutien sans détour du créationnisme".
 
Le gros bouton rouge…
 
Dans quelle arche va-t-on nous embarquer? Dans quelle aventure stupide serons-nous entraîner ? Imaginez ce duo de choc aux commandes de l’empire. On oubliera le mot commun pour le verbe. Quatre ans de plus d’obscurantisme à la maison blanche. Alléluia, ayatollah. Ils feront la chasse aux sorcières et aux ours blancs, mais pas au CO², au pognon, mais pas à l’exclusion. Imaginez élu, puis mort. Imaginez la première puissance conduite par une femme qui croit que la genèse est évangile et le gros bouton rouge est la puissance divine. Moi, cela me fout les jetons. Ce ticket républicain au pouvoir, ce sont les territoires encore vierges de l’Alaska éventré et Kyoto enterré, sans compter les guerres, les innocents sacrifiés.
 
Tar ta gueule…
 
Non, non, je ne sombre pas dans un anti-américanisme primaire. Mais quand même, n’avoir payé que de trois à quatre mille morts le droit d’aller faire la bombe aux quatre coins du monde et puis permettre à une croisée en jupon d’accéder à la vice-présidence dénoterait un évident manque de savoir-vivre. Les Etats-Unis  accumulent pour l’instant: premiers pollueurs, premiers fournisseurs de produits financiers foireux et de prétextes à la c… Personnellement, ils me font penser au gros costaud, dans une cour de récréation, prêt à casser la gueule au premier quidam, coupable ou non, pour manque de respect, quitte à supplier qu’on lui vienne en aide s’il tombe sur un bec. Et certains caniches sont prêts à les suivre.
 
Des vœux pieux…
 
S’il ne faut pas s’attendre à de l’extraordinaire avec Obama, nous pouvons au moins espérer un certain changement de politique, un goût plus prononcé pour la négociation.
Il est plus qu’urgent que ceux qui s’arrogent le droit d’être le gendarme du monde soient en pointe dans les combats environnementaux et sociaux (vœu pieu).
Il est temps que toutes les fondations, tous les étangs à ne pas penser, tous les écologistes sceptiques, louant le néo-libéralisme se remettent en question. Les derniers épisodes ne pourraient-ils pas les ébranler (revœu pieu)?
Il est temps que l’Europe reconsidère son « suivisme » et élabore des politiques environnementales et économiques ambitieuses et innovantes (sans parler de son positionnement dans la « Guerre contre le terrorisme »). (re-revoeu pieu).
 
Il est plus que temps…

« Dans quelle arche va-t-on nous embarquer? » écrivais-je plus haut. « Le nombre d'espèces diminue sur terre et la vitesse de leur disparition augmente très rapidement ce qui fait qu'on parle de la 6ème grande extinction. La précédente extinction massive remonte à la disparition des dinosaures» rapporte un participant au 4ème congrès sur la biodiversité à Barcelone, sous l'égide de l'Union mondiale pour la nature. Les « lézards de Satan »[1] ont disparu, mais ce n’est une raison pour accepter que le reste foute le camp. Le nombre d’espèces et la vitesse avec laquelle elles disparaissent est des plus préoccupants.  Il est seulement dommage que l’espèce de celles qui ont été candidates à Miss Alaska et le sont à la vice-présidence des Etats-Unis ne soit pas concernée.

 

Le devoir d’ingérence ne pourrait-il pas s’appliquer aux Etats-Unis ?

 
Denis MARION.
 
PS. Vous avez remarqué le manque de civisme des boursicoteurs. On injecte des tonnes d’argent publique dans leur machin et ils ne peuvent pas s’empêcher de pousser des cris d’orfraie et de vendre à tout vat…
PPS. L’état envisage de soutenir les petits actionnaires de Fortis. Socialisation des pertes ne dit-on pas.
 
 
 

[1] Lors d'un entretien qui a beaucoup circulé sur le Web il y a quelques semaines, l'acteur Matt Damon se disait terrorisé à l'idée que Mme Palin –qui, selon lui, pensait que les dinosaures étaient encore en vie il y a quatre mille ans – puisse un jour être présidente du pays. A ce moment-là, de nombreux blogs relayaient une rumeur selon laquelle la gouverneure d'Alaska aurait déclaré à un journal d'Anchorage que "Dieu avait créé les dinosaures il y a quatre mille ans, en tant que créatures vouées à disparaître", en les qualifiant de "lézards de Satan". Mais la chaîne CNN a pu prouver que cette citation avait été inventée de toutes pièces par un bloggeur. (Le Monde 30-09)

Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.