S'identifier - S'inscrire - Contact

Le Schtroumpfissime

• Vendredi 11/05/2007 • Version imprimable

Préambule et précaution d’usage : je ne tiens pas à stigmatiser les personnes de petite taille. Elles ne sont pas responsables d’avoir parmi elles des petits nuisibles.

Voilà, les Français ont voté. Après un aller-retour en avion pour un stage accéléré de mousse sur le bateau d’un richissime ami, le nain de jardin (1) va monter sur le trône de France. (2)

Les Français ont donc voté pour un drapeau, des phrases creuses et vraisemblablement pour la troisième peine automatique (cela mérite que vous alliez vous documenter sur le sujet (3)). Je vous avais prévenu dans une précédente chronique que je ne pouvais pas rester neutre face à LUI.



Mais me direz-vous, cela ne regarde que les Français qui ont eu l’impression de voter pour un monsieur qui avait un Projet Pour la France, PPF en abrégé. Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais ce sont aussi les initiales du Parti Populaire Français de sinistre mémoire en France. (3). Effectivement, chacun fait son lit comme il se couche (pour autant qu’il ne m’oblige à le partager) et si les Français ont envie de s’endormir avec le petit Busch français, grand bien leur face.

Pourtant, cette élection pose des questions. Que met-on donc en avant pour recueillir les voix des citoyens ? Des symboles, des peurs, des valeurs comprises différemment selon les uns et les autres. Mais les vrais défis, où sont-ils ? Comme je le disais dans ma dernière chronique, le pacte écologique de Monsieur Gel Douche semble depuis longtemps avoir été oublié. Et ce n’est pas avec le Présiprince Sarko que cela va s’améliorer, ce qui pourrait avoir des conséquences au niveau européen.
Lors d’un récent débat entre les quatre présidents de parti sur la RTBF, ce n’est pas autre chose qu’a rapporté un des intervenants. Où était passée la dimension environnementale lors des dernières semaines de campagne en France ? Et en Belgique ? Va-t-on s’affronter uniquement sur la fiscalité ? Ou sur le pouvoir d’achat ? Ou la sécurité sociale ? Ou pire sur un communautaire, paravent de l’impuissance ? Les experts du GIEC ont dit que c’était maintenant. Pas dans dix ans, dans vingt ans. (5) Bien entendu que le politique peut évacuer le sujet ou se le disputer sur des bases dogmatiques. Bien entendu qu’il est plus simple de flatter la bête dans le sens du poil et donc de lui parler sous sous plutôt que mode de vie. Mais est-il actuellement concevable de parler pension sans parler de pollution et de réchauffement climatique? Nous serons gras avec de (maigres) pensions et un environnement à ce point dégradé que beaucoup devront migrer ou mourir. (6)

Balivernes diront les farouches opposants à la théorie du réchauffement. Admettons. Mais considérons cela comme un pari de Pascal environnemental. Qu’avons-nous réellement à perdre ?
Est-ce que ça va vraiment nous trouer le cul d’isoler nos maisons, de nous déplacer et de manger autrement, de concevoir la production autrement ? disait Jacky Morael dans un interview à PAN. (7)
De plus, il n’y a pas que le réchauffement qui est préoccupant. D’autres problèmes méritent autant notre attention. Ce n’est pas pour rien que le projet Reach (8) a été mis sur pied. Ce n’est pas pour rien que l’on s’inquiète de l’état de l’eau (9).
En d’autres termes, il est temps que l’on ramène ces thèmes dans la campagne de nos élections fédérales, pas avec une vision électoraliste, à court terme, histoire de ne pas effaroucher la pucelle, mais avec un horizon lointain et des mesures suffisantes pour que nos enfants (et nos petits-enfant) ne nous maudissent, alors que la plupart d’entre nous sera raide dans une caisse ou parti en fumée (dans une installation fort polluante paraît-il).

Parce que, et je reviens à mon dada, est-il, par exemple, normal que l’on pense encore à développer une jetée Low-Cost à Zaventem, que l’on prévoie un allongement de la piste (et de la peine pour les riverains) à Charleroi ou que l’on se réjouisse d’un village aérien à Cerfontaine (10) qui ne résistera pas à une invasion anglo-saxonne. (11) « Un message cohérent, des mesures concrètes, ambitieuses et courageuses » c’est cela qu’attendent de nombreuses personnes et pas seulement des écologistes purs et durs.


Au moment où j’écris, encore une trentaine de fois dormir avant les élections…


PS. J’espère que cette chronique sera publiée avant le 16 mai. Après, je pourrais me faire arrêter en France pour crime de lèse-majesté.
PPS. Merci à Patrick pour sa connaissance des œuvres de Peyo.


(1) Plantu dans le Monde a fait mieux. http://www.lemonde.fr/web/portfolio/0,12-0@2-3208,31-907944,0.html (dessin n° 1)
(2) http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=73675 ou http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=91&art_id=347404
(3) http://www.intimeconviction.com/article-5972779.html ou http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=13850 ou http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2007/03/20/572-c-est-un-fou-il-repeint-sa-peine-plancher
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_populaire_fran%C3%A7ais
(5) http://tropdebruit.be/news/plus-de-temps-a-perdre-pour-le-climat ou http://tropdebruit.be/news/climat-s-adapter-sans-trainer
(6) http://tropdebruit.be/news/les-pauvres-vont-payer-le-prix-fort ou http://tropdebruit.be/news/ceci-n-est-peut-etre-pas-une-fiction
(7) http://tropdebruit.be/news/est-ce-que-ca-va-vraiment-nous-trouer-le-cul-d-isoler-nos-maisons-de-nous-deplacer-et-de-manger-autrement-de-concevoir-la-production-autrement
(8) http://tropdebruit.be/texts/reach
(9) http://blog.mondediplo.net/-Carnets-d-eau-
(10)http://tropdebruit.be/news/developpement-durable-et-aviation
(11) les promoteurs ont eu des contacts avec un pilote anglais, qui accepte de faire la publicité de l'aérodrome de Cerfontaine de l'autre côté de la Manche (La Libre)


Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.