S'identifier - S'inscrire - Contact

Chenilles et avions, même combat ?

• Mercredi 06/06/2007 • Version imprimable

Addendum: je ne considère pas cela comme ma meilleure chronique, mais c'est en tous les cas, celle qui m'a valu le plus de questions de la part de journalistes... A ce jour, 23 juin 2007, ma voisine ne peut toujours pas se faire bronzer sur sa terrasse, les chenilles sont encore là à la reluquer... Vilaines voyeuses soyeuses urticantes.
J'ajouterais comme une petite pensée pour les pompiers, malgré les réponses reçues initialement... Ils font un sacré métier

Pour en savoir sur les chenilles processionnaires

Trois pas en avant, deux pas en arrière ! La très fréquentée procession d'Echternach est connue dans le monde entier pour la très curieuse progression des fidèles.  Mais ce n'est apparemment pas à ce rythme que la processionnaire du chêne se déplace. Avant-hier dans le Limbourg, hier aux environs de Louvain, aujourd'hui, peut-être dans le Brabant wallon.

Ce matin, diverses personnes se sont alarmées de la présence de ce qui semble être la devenue célèbre processionnaire du chêne. Une femme aurait dû même consulter son médecin pour des démangeaisons caractéristiques de la fréquentation trop assidue de ce nouvel animal domestique, favorisé par nos hivers trop cléments.

Y-a-t-il ou non des chenilles enchainées à Grez-Doiceau. Les premières constatations permettent de le croire…

Mais comment s'en assurer ?
Le premier réflexe est de téléphoner à la police, laquelle vous renvoie à l'écoconseillère de la commune.
Elle est absente. Pas de problème. Sa collègue vous envoie à juste titre, ce me semble, aux pompiers ou à la protection civile (Centre de Florival)….

Les pompiers…
Mais non, Monsieur, nous ne sommes au courant de rien… Mais non, il n'y a pas de plan… On ne peut pas se préparer à tout… De toute façon, je ne saurais même reconnaître une telle bestiole…Télephonez à la protection civile…

La protection civile (de Florival à Crisnée)
Mais mon bon Monsieur, vous ne pouvez pas téléphoner ici. C'est aux pompiers de faire le nécessaire. Si vous croyez qu'on va se taper Grez-Doiceau pour expertiser vos bêbêtes… Téléphonez aux pompiers…

Les pompiers… (à nouveau)
Ben, j'en ai parlé à mon chef… Bon, on passera, demain ou un de ces jours….

Quelle magnifique matinée pour un citoyen !  Essayons autre chose…

Les autorités communales…
" Allo, Monsieur Vanseveren…(Echevin de l'environnement à Grez-Doiceau)… Je vous explique. J'ai téléphoné ici, j'ai téléphoné là… "
" C'est effectivement très préoccupant… Nous sommes dans une région fort proche de Louvain et dans un biotope qui convient à cette espèce. J'en informe le Maïeur… "
Le bourgmestre Alain Clabots a prévenu la cellule de crise mise en place par le Ministère. L'échevin Roland Vanseveren est venu sur place s'informer et prendre des photos.

Je vous ai retranscrit ici le récit que m'a fait un proche voisin, digne de confiance… Je ne sais pas toujours pas si les chenilles repérées sont officiellement des processionnaires du chêne, même si les indices pointent tous dans cette direction. En soi, c'est déjà préoccupant pour les habitants de ces maisons, pour le voisinage.
Ce qui est malheureusement plus inquiétant est la façon de balader un citoyen de droite et de gauche, de laisser penser qu'il n'y a rien de préparer, rien de prévu, pour un problème pourtant connu et grave et qu'il peut attendre le bon vouloir d'un service ou d'un autre.

Heureusement que les autorités communales ont joué leur rôle. Espérons qu'ils pourront faire jouer leurs relais. Mais peut-être que, comme pour le survol des avions, on leur dira qu'il n'y a pas lieu de se plaindre des chenilles processionnaires wallonnes. 

Trois pas en avant, deux pas en arrière.

 


Commentaires

Lien croisé par Anonyme le Vendredi 08/06/2007 à 08:23

Les dossiers - C'est la chenille qui redémarre... : "A la suite de notre chronique Chenilles et avions, même combat, nous avons reçu des appels de journalistes à ce sujet, particulièrement sur l'attitude des pompiers, peu préparé semble-t-il au problème de la chenille processionnaire du chêne.Est-on réellement en face de cette espèce? Tout con"


Lien croisé par Anonyme le Mardi 23/10/2007 à 16:50

Les dossiers environnementaux de Trop de Bruit : "A la suite de notre chronique Chenilles et avions, même combat, nous avons reçu des appels de journalistes à ce sujet, particulièrement sur l'attitude des pompiers, peu préparé semble-t-il au problème de la chenille processionnaire du chêne."



Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.