S'identifier - S'inscrire - Contact

Changeons de scénario

• Mardi 27/11/2007 • Version imprimable

Une chronique de Vincent Engel à lire ici 

Extrait

Pour le gouvernement, faisons appel à des vieux briscards : les Dehaene, Eyskens, Verhofstadt, voire les Spitaels et Claes si on ne se limite plus à une stricte Orange Bleue. Ils n’ont plus d’ambitions personnelles à assouvir et ont toujours fait preuve d’un sens du service public et de compétences. Une sorte de super conseil d’administration composé d’experts qui gérerait le pays jusqu’aux élections de 2009. Pour la réforme, par contre, on prend les négociateurs actuels, quitte à leur donner un titre de Ministre pour ne pas froisser leurs egos. À eux d’assumer la mission historique de définir le futur du pays et son destin, dans un sens ou dans l’autre. D’autant qu’ils se retrouveront, après 2009, en charge de faire fonctionner cet Etat réformé et de mettre en oeuvre les nouvelles modalités de cette cohabitation. Voilà une solution qui semble directement inspirée par les principes de l’école comportementaliste de Palo Alto : bouleverser les habitudes et faire preuve d’imagination pour débloquer une situation en essayant des scénarios inédits.
 

Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.