S'identifier - S'inscrire - Contact

Le forum d'empoigne

• Mercredi 14/10/2015 • Version imprimable



Faut-il laisser l’espace des forums aux laudateurs de l’extrême bêtise ?

L’expression est libre, particulièrement sur Internet, où un certain anonymat est possible. Il y a les contempteurs de la charité, qui en mots doux disent les pires horreurs. Il y a les bas de plafond qui en mots crûs disent tout ce que l’on veut leur faire croire. Il y a les « Je ne suis pas …. Mais …. ». Il y a ceux qui revisitent l’Histoire pour en faire leurs histoires. Bien entendu, il n’est pas toujours question d’étrangers. Il s’agit parfois de simples travaux routiers. Des choses banales, qui montrent notre façon de penser bancale. Vous trouverez à la suite, trois statuts que j’ai publiés sur Facebook. Dérisoires sans doute.

Etre comme eux

Il y a quelques années, les partis politiques conventionnels avaient organisé, en Brabant wallon, un débat sur "comment s'opposer à l'extrême droite" (et incidemment à ses satellites, comme le racisme, la peur,...). Il est temps de remettre l'ouvrage sur le métier. A lire les commentaires, les réflexions, les propos, du simple citoyen au politique, il y a matière à s'alarmer sur la perte de notre humanité.
J’ose vous dire  quand vous écrivez  "ils ne sont pas comme nous", que moi, je ne suis pas comme vous, commentateurs tristes, revisitant l’histoire, invoquant des traditions qui ne sont plus les vôtres ou dont vous avez oublié la signification, comme Noël et son esprit, appelant à l’aide vos aïeux, résistants, combattants, qui doivent se retourner dans leur tombe d’avoir des descendants aussi petits, mesquins, racistes.
Vous évoquez la lâcheté de ceux qui viennent, la religion que vous ne pratiquez sans doute plus. Vous invoquez tout de sortes de choses. Mais il y a une chose certaine : vous ne réfléchissez pas. Vous avez beau avoir un minimum d’éducation. Vous savez lire puisque que vous savez écrire des commentaires nauséabonds, mais sans doute êtes-vous trop impatients d’arriver à votre conclusion fétiche : « les autres, c’est de la m…., comparez aux bons Belges. ».

Bien entendu que rien n’est simple, mais c’est parce que ce n’est pas simple, que vos réponses sont trop simplistes. 

Que ne lit-on pas ? Pourquoi ne combattent-t-ils pas pour leur pays ? Dans les rangs de l’armée du dictateur ou de celle des zélateurs? Pourquoi surtout des hommes ? Comment se fait-il qu’ils ont tous des smartphones ? Alors que des explications logiques vous sont données, vous n'avez même pas envie de les lire.
Je devrais avoir le courage de vous comprendre, d’appréhender vos angoisses, vos peurs. Mais là, ce soir, c’est trop. Vous êtes peut-être des Belges, mais je doute que vous soyez bons. Vous êtes surtout cons. Je ne vous demande même pas de serrer la main d’un réfugié, mais simplement d’avoir du respect pour un être humain et de réfléchir avant d’afficher et d’accumuler autant d’imbécilités sur le Net ou ailleurs.
Deux choses sont infinies, disait Einstein, l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

Etre Franc-Maçon n’est pas un brevet de vertu

Extrait de « Islamophobe, moi oui ! …. »
"Je suis devenu islamophobe progressivement, j'ai bien dit islamophobe, englobant par-là l'ensemble du corpus islamique, comme j'aurais été christianophobe ou judéophobe si ces deux autres religions du livre n'avaient pas fait leur aggiornamento". Ainsi le Christianisme et le Judaïsme se seraient adaptés à la vie moderne, ils auraient été renvoyés dans la sphère privée et ne voudraient pas peser sur la marche de nos sociétés. L'islam reste quant à lui confiné du côté obscur des croyances. Sidérantes positions. C'est vouloir ignorer les évolutions de l'histoire, les particularités géographiques et culturelles de toutes les religions. Qui pourrait penser que les bouddhistes peuvent développer une xénophobie forte et que les Etats-Uniens jurent encore sur la bible.
L'institution du mariage est un bel exemple. Ce n'est que récemment que le mariage civil est reconnu en Israël où les religieux ont un poids considérable. Cet article sur mariage civil et mariage religieux de Wikipedia est également illustratif: 
"Dans de nombreux systèmes juridiques, le mariage civil se déroule en même temps que la cérémonie du mariage religieux, même si les deux sont théoriquement distincts. Ainsi, dans la plupart des États américains, mais aussi au Royaume-Uni, en Irlande et en Pologne, le mariage est célébré par un prêtre, un pasteur, un rabbin ou toute autre autorité religieuse qui officie également comme un agent public. Dans certains pays, comme l'Allemagne, l'Argentine, la Belgique, la France, la Russie, la Suisse ou la Turquie, il est nécessaire que le mariage civil ait été célébré avant que ne se déroule la cérémonie religieuse. Selon Irène Théry, sociologue au CNRS, « le mariage n'est pas un simple outil de gestion du couple mais une institution de l'ordre symbolique dans lequel se différencient les sexes et les générations. ». Certains États admettent un mariage civil dans des circonstances où il est interdit par la religion : un des contractants a eu un divorce prononcé civilement après un premier mariage dans la même religion, union civile, mariage entre personnes de même sexe. Inversement, il existe des cas dans lesquels la cérémonie religieuse n'est pas reconnue par les autorités civiles. Des formes de mariage civil différentes du modèle majoritaire fondé sur l'union d'un homme et d'une femme sont reconnues dans certains États. Au début du XXIe siècle, dix pays occidentaux ainsi que quelques États américains et la ville de Mexico ont reconnu le mariage entre personnes de même sexe ou une « union civile » entre personnes de même sexe donnant les mêmes droits que le mariage. Certains États comme le Sénégal autorisent le mariage civil polygame. Certains États, comme le Yémen, autorisent le mariage entre un homme adulte et une fillette."
Il y a des gens qui pratiquent une religion avec discernement et raison. Il y en a d'autres qui ont plus de difficultés à prendre une distance avec leurs dogmes et à comprendre une réalité sociétale. Le positionnement contre le mariage CIVIL pour tous en France est un bel exemple de ce que l'aggiornamento décrit par l'auteur n'est une réalité. Ne parlons pas de l'euthanasie, en France encore ou de l'avortement en Irlande.
Les religions du livre (et finalement peut-être toutes) ont,  en tous les cas nombres de leurs fidèles, une tendance forte au conservatisme, au sexisme, au patriarcat exacerbé, à l'ostracisme pour les gens et les choses qu'elles ne comprennent pas. Il serait intéressant de remonter l'histoire pour voir comment certains extrémismes religieux se sont installés au proche et moyen orient. Je me souviens d'une vidéo de Nasser moquant cette envie de voiler les femmes. Il y a cette photo (authentique?) de femmes en "mini jupes " dans les rues de Kaboul.
Remonter le temps pour voir le positionnement de l'islam et de ses intellectuels au 19ème ou avant.En fait, donner des leçons est une manie que nous avons tous, moi le premier. Mais qu'elles soient valablement argumentées et qu'elles servent à autres choses que de cache sexe à un racisme ou d'aliment à l’incompréhension. Tiens, au fait, quel est l'accueil des femmes dans les loges maçonniques (ou dans les conseils d'administration des grandes entreprises) ?

« Facebook n’est pas le lieu de la démocratie ! »

Cela mériterait un réel débat. Les fora/forums comme Facebook sont (devenus) de réels lieux d'expression de pensées, de courants, d'opinions, mais sans pour autant avoir systématiquement absorbé la culture du débat, de la confrontation argumentée. C'est néanmoins une donne qu’il faut considérer dans nos échanges. Des messages, des signaux passent par ces réseaux. Il faut en tenir compte en leur donnant l'importance qu'ils ont à avoir. Mais il est clair que les élus, particulièrement au niveau local, n'ont pas les moyens de gérer tous ces flux (aux parfois anonymes). Et cela ne leur est d'ailleurs pas demandé. Il est généralement possible de les contacter par d’autres voies plus officielles et plus pertinentes. Il y a cependant à mon sens un double enjeu qui justifierait de ne pas négliger ces forums:
  • favoriser la culture du débat et de la citoyenneté
  • intégrer des espaces nouveaux dans l'exercice de la démocratie.
Ce n'est pas pour rien que malgré la répétition, nombreux sont ceux qui pensent qu'il ne faut pas laisser la place aux extrêmes, aux hargneux sur ces réseaux.

 


Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.