S'identifier - S'inscrire - Contact

La Zone 30 : cela vaut le coup de s'y attarder

• Mercredi 15/06/2011 • Version imprimable

Je m'octroie encore une semaine de repos. A la place d'une chronique, une interview pourrait-elle vous agréer?  Alors cliquez ci-dessous sur le lien pour la lire...
Pour la petite histoire, cette interview a été réalisée par Stéphane Gigandet de Via Bloga qui désirait tester une nouvelle plateforme de création d'interview. Je me suis prêté au jeu et ai proposé comme sujet la zone 30 qui me tient particulièrement à coeur. Je vous invite donc à deux choses: tout d'abord à lire mes positions sur le sujet, ensuite à tester cette plateforme.
 
«"La zone 30 est conviviale, agréable, amusante et plus sûre."»

Le sujet brûlant du moment en matière de circulation routière, c'est la suppression en France des ô combien utiles panneaux avertisseurs de radars qui garantissent un respect scrupuleux des limites de vitesse pendant quelques centaines de mètres. Mais connaissez vous cet autre panneau, "Zone 30", qui est de plus en plus présent dans nos villes ? Denis Marion est l'une des personnes qui milite pour l'extension des zones 30. Il nous explique comment la zone 30 apporte non seulement plus de sécurité, mais aussi plus de convivialité

La Zone 30 : cela vaut le coup de s'y attarder


Archives par mois


Recherche


Archive : tous les articles

A visiter

  • Blog à part
    • Des écrivains, des journalistes, des critiques littéraires et musicaux, venus d’horizons divers, rassemblés par Vincent Engel pour former une équipe virtuelle, sinon vertueuse… voilà ce que vous propose ce blog à part ! Des coups de gueule, des analyses, des comptes rendus, des sensibilités différentes; mais toujours la même liberté.
  • Vincent Engel
    • Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'Histoire des Idées et de Formes Littéraires à l'IHECS, il a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur
  • Epures ASBL
    • Trop de Bruit en Brabant wallon, l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon. (TBBW ASBL), actif particulièrement sur le territoire de la province du Brabant wallon, a changé de nom en 2013 pour s’appeler EPURES, Ensemble Pour Une Réflexion Environnementale Solidaire et ainsi mieux rendre compte de ses activités. En effet, créé en 2004, ce groupement de citoyens et son comité a mis dans un premier temps l'accent sur les nuisances aériennes provoquées par Bruxelles-National mais s'est, depuis, ouvert à d'autres problématiques environnementales, liées ou non au territoire de la province.